S’unir pour bâtir ensemble la ville de Québec | 24 janvier 2018 | Article par Céline Fabriès

Éric Martel-Bahoéli

Crédit photo: Courtoisie

S’unir pour bâtir ensemble la ville de Québec

La table de concertation du Mois de l’histoire des Noirs de Québec a présenté sa programmation, mardi matin, au District Saint-Joseph. Le thème de cette année, S’unir pour bâtir ensemble, est un appel à l’unité des Québécois, quels que soient leur lieu de naissance, leur origine et leur religion. Porte-parole de l’événement qui se déroulera en février, le boxeur professionnel Éric Martel-Bahoéli, né à Québec d’une mère québécoise et d’un père ivoirien, représente parfaitement le Québec d’aujourd’hui.

Petit, Éric Martel-Bahoéli a vécu de l’intimidation et de la violence verbale alors qu’il jouait au hockey.

« Je me faisais traiter de nègre par des enfants et des parents des autres équipes. Je ne comprenais pas, j’étais né au Québec et je n’avais rien fait pour mériter ça », confie l’ancien hockeyeur.

Aujourd’hui, les gens sont beaucoup plus conscientisés. Éric Martel-Bahoéli reconnaît que la ville de Québec a « beaucoup évolué », mais il reste du « chemin à faire » pour le vivre ensemble.

Adolescent, le jeune Québécois se sentait « révolté » par le traitement subi. Lorsqu’il s’est rendu pour la première fois en Côte d’Ivoire à 16 ans pour rencontrer la famille de son père, il a vraiment compris d’où il venait et la richesse que cela représentait. « Ma mère me disait : il faut être différent pour être intéressant », relate Éric Martel-Bahoéli.

« Le métissage, c’est un plus. Si je construis ma maison tout seul, ça va être plus difficile que si je la construis avec d’autres personnes. Grâce à l’apport des autres, ma maison deviendra un lieu de diversité », illustre le boxeur.

Le lancement du Mois de l’histoire des Noirs à Québec aura lieu le 1er février au Palais Montcalm. Durant tout le mois de février, une trentaine d’activités se tiendront dans divers lieux et seront majoritairement gratuites et/ou à contribution volontaire, dont une soirée-causerie du Forum Jeunesse Afro-Québécois à l’ÉNAP dans Saint-Roch, une conférence « Histoire et civilisation : la recherche identitaire des Noirs et afro-descendants » au Centre communautaire Lucien Borne dans Montcalm et une coupe interculturelle de soccer rassemblant 15 équipes de jeunes de Québec issus de différents pays au gymnase du Cégep Limoilou.

Voir la programmation en détail : Mois de l’histoire des Noirs de Québec