La cuisine de rue pas la bienvenue au parc Jean-Paul L’Allier | 7 mai 2018 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Jessica lebbe

La cuisine de rue pas la bienvenue au parc Jean-Paul L’Allier

Les camions de cuisine de rue n’auront toujours pas pignon sur rue en 2018 sur les artères commerciales pour la deuxième année du projet pilote. La SDC St-Roch a refusé le souhait des propriétaires des camions de rue de s’installer au parc Jean-Paul L’Allier. Le seul compromis dans les quartiers centraux : permettre la cuisine de rue sur Saint-Dominique et près de la Gare du Palais et du Palais de justice.

Pour Nicolas Lavigne, propriétaire du Côtes-à-Côtes Resto Grill, installer des camions de cuisine de rue au parc Jean-Paul L’Allier « aurait été un beau plus », mais la SDC St-Roch a décidé « [qu’elle] n’en voulait pas dans sa cour, mais que plus loin c’était correct ». « On fait avec les contraintes imposées », a mentionné le propriétaire d’un camion de cuisine de rue joint par téléphone.

Le président de la SDC St-Roch, Éric Courtemanche, a justifié le refus par le manque « d’équité » entre les restaurants et les camions de rue. « Un restaurateur paye des taxes municipales et doit débourser de 4 000 $ à 6 000 $ pour une terrasse l’été, alors qu’un camion de rue va payer un permis de 750 $ », a indiqué le propriétaire de L’Intermarché Saint-Roch en entrevue téléphonique.

Les camions qui se trouveront le plus près d’une rue seront situés sur la rue Saint-Dominique, au parc John-Munn (un camion autorisé); sur la rue de la Gare du Palais, sur le site de place Jean-Pelletier (deux camions autorisés); et sur le site du Palais de justice (un camion autorisé). Les camions ouvriront de 10 h à 23 h, sept jours sur sept, sauf les 8 et 9 juin, où il n’y aura aucune activité à cause du G7.

Certains sites de 2017 ont été retenus pour cette année. Il s’agit du Domaine Maizerets, du secteur de l’étang de la Côte à Beauport, de la Base de plein air de Sainte-Foy, du parc de la Jetée à Sainte-Foy, et de la Plage Jacques-Cartier. Trois parcs ont été ajoutés : le parc Dollard-des-Ormeaux, à proximité du parc industriel Saint-Malo, le parc Étienne Parent, à Beauport, et le parc Rolland-Beaudin, à Sainte-Foy.

Un règlement assoupli

Contrairement à l’an passé, la Ville n’imposera pas d’horaire aux camions de rue et il n’y aura pas de système d’attribution. Les restaurateurs pourront planifier leur horaire entre eux. « La Ville a fait des efforts et a assoupli certaines règles. La Ville s’occupe du règlement et nous du marketing et des communications », s’est réjouit Nicolas Lavigne.

Les restaurateurs intéressés à participer au projet pilote ont jusqu’à la fin mai pour déposer leur candidature. La Ville de Québec exige des frais de permis de 750 $ aux restaurateurs pour cette année. Par contre, les propriétaires de sites privés qui souhaitent intégrer des camions de cuisine de rue à leurs événements ne payeront pas de permis. Ils devront seulement demander une autorisation à leur arrondissement.

Trois permis de vélos-cuisine pourront également être délivrés cette année. Les sites où l’on retrouvera les vélos-cuisine seront confirmés prochainement avec les candidats retenus, mais les places éphémères seront privilégiées.

La saison de la cuisine de rue sera lancée à la mi-mai, avec les restaurateurs de 2017. Le lancement officiel aura lieu le 24 mai au parc John-Munn. La saison se terminera le 31 octobre.