Des sacrifices obligatoires pour le passage du tramway | 26 mars 2018 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Ville de Québec

Des sacrifices obligatoires pour le passage du tramway

Le tramway et le trambus permettront de moderniser le réseau du Réseau de transport de la Capitale (RTC), mais ceci ne pourra se faire sans quelques sacrifices. Des voies de circulation et 1130 cases de stationnement seront supprimées.

Le passage du tramway entraînera la suppression de 750 places de stationnement, dont 512 sur René-Lévesque, 224 sur la 1re Avenue et 14 sur la rue de la Couronne. Le trambus engendrera également une perte de 380 places de stationnement, dont 179 sur le boulevard Charest, 59 sur le boulevard des Capucins, 50 sur le chemin de la Canardière et 92 sur le boulevard Sainte-Anne.

Mais, selon la Ville de Québec, cette perte de stationnements ne devrait pas avoir beaucoup d’impacts, puisqu’ils sont peu occupés durant la journée et interdits pendant les heures de pointe. Selon Marc des Rivières, directeur du transport et de la mobilité intelligente, la Ville mènera des études pour mesurer l’occupation des stationnements.

« Un espace qui est occupé, on va chercher à se poser la question. Est-ce qu’il y a de l’espace disponible dans le quartier? Sinon, est-ce qu’on doit revoir la réglementation ou encore est-ce qu’il y a des projets de stationnements publics qui doivent être réalisés? », a expliqué Marc des Rivières lors de la présentation technique lundi matin à l’hôtel de ville.

Cependant, la disparition annoncée pourrait être dommageable dans un secteur en particulier : la partie commerciale de la 1re Avenue entre l’autoroute Felix-Leclerc et la rue Godbout. Il sera peut-être nécessaire de réserver des espaces commerciaux sur les rues parallèles, a suggéré le directeur du transport et de la mobilité intelligente.

Priorité du tramway entre Painchaud et Myrand

Le boulevard René-Lévesque se rétrécit entre les rues Painchaud et Myrand. Les voitures et le tramway devront partager la voie sur 460 mètres. Le tramway y aura priorité sur les voitures; celles-ci seront arrêtées pendant le passage du tramway. Cette méthode est déjà utilisée à certaines intersections dotées d’un feu prioritaire blanc, comme au coin du boulevard Charest Est et de la rue Dorchester.

Exemple d’une voie partagée
Crédit photo: Ville de Québec

Afin de faciliter le partage de la voie, une expropriation du cimetière Saint-Michel n’est pas exclue, mais la Ville veut éviter par tous les moyens cette solution. « C’est complexe d’intervenir dans un cimetière, sur le plan légal et social. Avant d’aller vers ça, on va chercher à avoir d’autres solutions techniques », a indiqué Marc des Rivières.

Des protocoles d’intervention particuliers sont également prévus en cas d’une obstruction de la voie par une automobile, comme un aiguillage en x. Le tramway pourra « utiliser la voie inverse » pour contourner la voiture qui bloque le passage, a mentionné le chef de projet du bureau d’étude, Benoît Carrier.

Construction de nouveaux ponts

Pour traverser la rivière Saint-Charles, le tramway et le trambus devront emprunter des ponts. La ligne de trambus entre le pôle Saint-Roch et le Centre Vidéotron entraînera la reconstruction du pont Lavigueur, qui date des années 1900. Actuellement, le pont permet seulement une voie de circulation de chaque côté, et les camions et les autobus y sont interdits.

« C’est l’occasion pour nous de reconstruire le pont aux critères des années 2000, avec une voie par direction pour les autos, la plateforme trambus, un trottoir et une voie cyclable », a expliqué Marc des Rivières.

Le RTC justifie cette construction par le développement du secteur du Centre Vidéotron. Avant le dévoilement du trambus, le RTC avant présenté, en septembre, un nouveau métrobus 806 sur ce parcours.

Les ponts ferroviaires sur le chemin de la Canardière et au sud de la rue Godbout seront également reconstruits. Enfin, la Ville de Québec construira un nouveau pont au sud du pont existant sur la rue Croix-Rouge pour le passage du tramway.