<em>Demain la forêt</em>: un guichet unique dès cet été pour favoriser la plantation d’arbres | 20 avril 2018 | Article par Suzie Genest

Demain la forêt: un guichet unique dès cet été pour favoriser la plantation d’arbres

Issu d’un partenariat entre la Fondation Cowboys Fringants, le Jour de la Terre, la Fondation David Suzuki et La Tribu, le programme national Demain la forêt donnera lieu à la mise en place d’un guichet unique pour favoriser la plantation d’arbres sur les terrains privés du territoire de la Ville de Québec.

Allier science et art

Demain la forêt  vise la plantation de forêts résilientes, l’éducation et la mobilisation du grand public, le soutien à la recherche, l’identification et la concertation des pratiques innovantes pour le reboisement. Il facilite, pour les projets de plantation, l’accès à l’expertise scientifique – de l’Institut des science de la forêt tempérée, du Centre pour la biodiversité du Québec, du Centre d’étude de la forêt. Et il mise sur l’art pour faire rayonner le tout.

La Fondation Cowboys Fringants, présidée par le bassiste du groupe Jérôme Dupras, et ses partenaires se sont investis en 2017 dans un projet pour le 375e anniversaire de Montréal : 375 000 arbres. Y collaborait l’humoriste Louis-José Houde, qui poursuit son engagement : « Tous les profits de mon spectacle de ce soir à Gatineau iront directement [à Demain la forêt], et plus spécifiquement dans le but de planter des arbres sur le territoire de la Ville de Québec », a-t-il dévoilé dans une vidéo préentregistrée pour la conférence de presse d’hier. Il y versera également 1 $ par billet vendu durant sa tournée Préfère novembre.

L’artiste visuel et vidéaste de Québec Martin Bureau a pour sa part créé une lithographie originale, Anthropocène 13, dont les profits iront au projet développé avec la Ville. La Galerie 3, qui le représente, participera à la vente de l’oeuvre tirée en 50 exemplaires. Menant une démarche « très critique de notre rapport à la nature », Martin Bureau a salué le travail des gens sur le terrain, alors qu’il est lui-même « la plupart du temps dans mon atelier peinard » même si on le qualifie d’artiste engagé, a-t-il dit. L’artiste Julie Bellavance et le centre d’artistes Engramme ont participé à la production de ses lithographies.

Un guichet unique

Dès cet été, le guichet unique mis en place par la Ville de Québec permettra de financer et de soutenir des projets de plantation issus du milieu, dans la poursuite du quatrième objectif de la Vision de l’arbre adoptée en 2015 : favoriser le verdissement des terrains privés résidentiels, institutionnels, industriels et commerciaux, en complémentarité avec les actions municipales. « Nous sommes convaincus que la présence de la forêt urbaine contribue pour une large part à la beauté de Québec et permet d’en faire une ville où il fait bon vivre », a déclaré Régis Labeaume. La Ville investit dans ce projet 100 000 $ par année pendant trois ans, a indiqué le maire.

Le projet répond également à la nécessité de remplacer les frênes condamnés à l’abattage parce que ravagés par l’agrile. Sur les terrains municipaux, on compterait pas moins de 13 000 frênes; les données demeurent imprécises pour les terrains privés, qui comptent pour plus de 70 % du terrtoire.

Les organismes et groupes du milieu, comme ceux déjà engagés dans la plantation dans les quartiers centraux, pourront soumettre des propositions lors d’appels. Le Jour de la Terre s’est vu confier le mandat de développer le programme et son processus de sélection.

Pour plus d’information, on peut visiter le http://www.jourdelaterre.quebec/demain-la-foret et joindre les personnes-ressources à demainlaforet[a]jourdelaterre.org ou au 1 800 424-8758.