Charles Philibert-Thiboutot remporte le 10 km Oasis au Marathon SSQ | 14 octobre 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Michèle Grenier Photo

Charles Philibert-Thiboutot remporte le 10 km Oasis au Marathon SSQ

Sortant de sa zone de confort, le coureur d’expérience Charles Philibert-Thiboutot a néanmoins remporté haut la main le 10 km Oasis, dimanche, dans le cadre du Marathon SSQ de Québec.

Avec un chrono de 31:59.7 min., l’athlète de Montcalm a devancé aisément ses plus proches adversaires, Simon Boudreau et Philippe Larochelle, qui ont enregistré respectivement des temps de 33:48.2 min. et de 34:12.9 min.

Charles Philibert-Thiboutot avec Simon Boudreau et Philippe Larochelle sur le podium du 10 km Oasis.
Crédit photo: Gracieuseté

« Je reviens de mon Off Season. J’ai commencé à m’entraîner depuis 2-3 semaines. Je n’ai pas l’habitude de courir des 10 km sur route. Je gère ça (le 10 km) comme un entraînement », a exprimé la veille de sa performance Charles Philibert-Thiboutot, qui ne compte plus ses médailles de podium de courses au provincial.

Le double médaillé de bronze au championnat canadien de cross-country avait donc vu juste, puisqu’il s’est dit très confiant de gagner.

« Mon but était de pouvoir courir dans ma ville et mon quartier, ce qui est rare, puisque je compétitionne souvent aux États-Unis et en Europe. J’ai des commanditaires depuis longtemps ici. C’est une belle occasion pour moi de les remercier! », lance celui qui ne manque pas une occasion de s’entraîner au PEPS de l’Université Laval lorsqu’il est de passage à Québec.

Des coureurs du Marathon SSQ sur la 3e Avenue dans Limoilou.
Crédit photo: Jean Cazes

Selon le bilan diffusé par Gestev, dans le cadre des différentes épreuves du Marathon SSQ, plus de 8200 coureurs ont sillonné les quartiers centraux sur le parcours de cette 21e édition. D’entre eux, 1600 étaient inscrits au 42,2 km SSQ, un nombre record.

Jeux olympiques de 2020

Outre sa première place au 10 km Oasis qu’il vient de remporter, Charles Philibert-Thiboutot, membre du Rouge et Or (volet civil), vise à se qualifier pour les prochains Jeux olympiques d’été, qui auront lieu en 2020, à Tokyo.

« Je m’entraîne à temps plein, que ce soit la course ou la musculation. Je fais de 100 à 150 km par semaine. J’ai déjà couru en 2016 sur 1500 m aux Olympiques. Les qualifications (pour les Jeux olympiques de 2020) ne commencent pas avant juillet 2019. Les temps que je fais avant ce mois-là n’auront pas d’effet sur ma qualification », explique-t-il.