Une 17e année pour la Grande Guignolée des médias | 27 novembre 2017 | Article par Céline Fabriès

Les porte-parole David Cardinal et Alexandre Zacharie

Crédit photo: Courtoisie

Une 17e année pour la Grande Guignolée des médias

La 17e édition de la Grande Guignolée des médias a pris son envol lundi matin sous le thème La pauvreté gagne du terrain. Québec va bien économiquement, mais l’insécurité alimentaire est toujours aussi forte avec une augmentation de 3 % des besoins. Cette année, la Guignolée a choisi comme porte-parole deux jeunes entrepreneurs, qui vont produire et vendre 17 000 baklavas dont la totalité de l’argent sera remis à Moisson Québec.

Résidant dans Saint-Sauveur, Alexandre Zacharie est confronté tous les jours à la pauvreté dans son quartier. Avec son ami David Cardinal, ils ont eu l’idée de créer, l’an passé, Zachlava délice, un organisme à but non lucratif, et préparer 2 000 baklavas pour les vendre. L’initiative leur a permis de récolter 1 700 $ que les deux compères ont utilisé pour acheter des denrées non périssables et des produits d’hygiène pour les donner à Moisson Québec.

Fort de leur succès en 2016 – les 7 000 baklavas ont été vendus en 72 h – Alexandre Zacharie et David Cardinal ont décidé de s’investir à nouveau pour la cause en produisant cette fois-ci 17 000 baklavas, vendus par boîtes de 20 ou 40 au prix de 20 $ et 40 $. Les 17 000 $ récoltés seront remis en totalité à Moisson Québec, à 50 % en argent et à 50 % en denrées non périssables et produits d’hygiène.

Les deux entrepreneurs souhaitent également inciter les jeunes à créer des projets pour venir en aide aux personnes dans le besoin. « On veut inspirer les jeunes à faire de la charité et à aider les autres, mais d’une manière amusante », a expliqué Alexandre Zacharie.

38 000 personnes aidées par Moisson Québec

Malgré une situation économique favorable à Québec avec un taux de chômage très bas et une pénurie de main-d’oeuvre, Moisson Québec vient en aide à 38 000 personnes chaque mois, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’an passé.

Selon les statistiques de Moisson Québec, 20 % de ces personnes ont un revenu découlant d’un emploi et 35 % ont moins de 18 ans.

« Il y a des travailleurs autonomes à faible revenu, des travailleurs à temps partiel », souligne Élaine Côté, la directrice générale de Moisson Québec. « La pauvreté survient partout, à tout moment, sans prévenir, il suffit d’une perte d’emploi, des problèmes de santé.»

En 2016, la Grande Guignolée des médias à Québec a permis de récolter 260 000 $ en argent et 39 000 kg en denrées.

Les dons en argent et en denrées peuvent être recueillis du 27 novembre au 24 décembre, dans les magasins Provigo et Maxi, les pharmacies Jean-Coutu, les bureaux de Via capitale et chez les médias participants.

De plus, le 7 décembre de 7 h à 9 h, les journalistes et les bénévoles inviteront les automobilistes à faire des dons à différentes intersections de Québec.

  • Montcalm – Saint-Sacrement : René-Lévesque Ouest / Belvédère; René-Lévesque Ouest / Cartier; chemin Sainte-Foy / Saint-Sacrement; RTC René Lévesque / Belvédère.
  • Saint-Roch – Saint-Sauveur : Charest Est / de la Couronne; Charest Est / Marie-de-l’Incarnation; Dorchester / de la Salle; Saint-Paul / Jean-Lesage; RTC Charest / Dorchester; RTC Charest / de la Couronne.
  • Limoilou : 3e Avenue / 4e Rue.

Acheter les baklavas : Zachlava delice
Faire un don : Moisson Québec
Texter NOËLQC au 20222 pour faire un don de 5 $.
Trouver un point de collecte : La Grande Guignolée des médias