Un plan national contre la pauvreté | 3 juillet 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo : Céline Fabriès

Un plan national contre la pauvreté

Un immense plan fédéral structuré inédit sur la pauvreté verra le jour fin 2017-début 2018. Le ministre de la Famille et député de Québec, Jean-Yves Duclos, en a fait l’annonce lors d’une consultation publique sur la pauvreté, jeudi dernier, dans Saint-Roch.

« Le gouvernement canadien n’a jamais eu de cadre, d’analyse et de suivi de la pauvreté. […] L’objectif est d’assurer une plus grande transparence et une plus grande redevabilité », a expliqué le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Jusqu’à présent, tout est dispersé dans les différents ministères. Le fédéral souhaite donc réunir l’ensemble des leviers de la lutte contre la pauvreté. Les organismes présents lors de la consultation publique se sont d’ailleurs exprimés dans ce sens alors qu’ils passent la majorité de leur temps à chercher ou à renouveler le financement.

Le gouvernement canadien veut donc s’assurer d’un « meilleur réseautage » et de faciliter le travail des organismes qui viennent en aide aux personnes dans le besoin.

Importante aide pour le logement social

Le député de Québec a également révélé, pendant la consultation publique, que le gouvernement fédéral planche actuellement sur un plan d’action pour le logement social pour mars 2018. « Le plus important depuis 50 ans », a affirmé Jean-Yves Duclos. Un budget de 11 milliards $ à l’échelle du pays, sur 10 ans, est prévu.

Une partie de cet argent sera attribuée au gouvernement provincial et une autre partie, directement aux organismes comme les coopératives d’habitation et les organismes du secteur à but non lucratif. L’argent permettra aussi de bonifier l’aide à l’itinérance.

Une loi pour aider les personnes handicapées

Le gouvernement fédéral prépare également, par l’intermédiaire de la ministre des Sport et des Personnes handicapées, Carla Qualtrough, une loi pour faciliter la vie des personnes handicapées.

Selon monsieur Duclos, cette loi, « une première au Canada », renforcera considérablement la réglementation sur l’accessibilité. Les entreprises sous juridiction fédérale auront l’obligation de s’y soumettre.

En plus de la réglementation, le gouvernement canadien poposera des mesures incitatives afin de faciliter la vie des personnes qui vivent avec un handicap.