Un concours international pour aménager les rivières

rivière Saint-Charles

La Ville de Québec a lancé lundi un concours international, Rêvons nos rivières, dont l’objectif est de mettre en valeur les quatre rivières de Québec – Cap-Rouge, Saint-Charles, Beauport et Montmorency – pour qu’elles deviennent « des attraits incontournables » et « des lieux ludiques » tout au long de l’année.

Échelle humaine

Via le concours, le maire de Québec, Régis Labeaume espère recevoir des projets uniques qui « marquent les esprits » et incitent les jeunes à venir vivre à Québec.Doté d’une bourse de 200 000 $ dont 100 000 $ pour le vainqueur, le concours s’adresse aux créateurs comme les architectes paysagistes, designers urbains, architectes urbanistes et autres professionnels du design de l’environnement québécois et étrangers.Grâce au concours, la Ville souhaite que les idées deviennent des sources d’inspiration pour « des aménagements à l’échelle humaine » comme la création de ponts. « On veut retisser les liens avec les quartiers parce qu’il a plusieurs fractures présentement. Les rivières sont magnifiques, mais elles sont difficilement franchissables à certains endroits », a mentionné Julie Lemieux.

Des projets comme nulle part ailleurs

Le jury composé de sept membres et présidé par Jandirk Hoekstra, architecte paysagiste néerlandais, aura comme mission de choisir des projets inspirants pour le futur, en accord avec les attentes des citoyens.

L’objectif qu’on a, c’est que ce soit marquant, et que ce soit le genre d’aménagements ajoutés à Samuel-De Champlain, du pont de Québec au pont de l’île d’Orléans, qui feraient que vous ne trouveriez pas ça ailleurs », a souligné Régis Labeaume.

Parmi le jury, on retrouve également deux professionnels français en aménagement : Annie Tardivon, qui a passé 20 ans à la tête d’IN SITU, un atelier de paysage et d’urbanisme à Lyon, et Jacques Soignon, directeur du Service Espaces Verts et Environnement (SEVE) de Nantes. Nantes et Lyon sont régulièrement citées en exemple par l’Équipe Labeaume pour leurs aménagements urbains.Un site web bilingue dédié au concours a été mis en ligne lundi. Les firmes spécialisées intéressées devront s’inscrire avant le 30 juin et pourront soumettre leurs propositions jusqu’au 25 août. Les résultats seront annoncés le 11 septembre.Le coût de ce concours s’élève à 352 000 $. La Ville de Québec avait déjà annoncé en décembre l’octroi d’un premier budget de 11 millions de dollars sur trois ans pour l’aménagement des rivières. Cet argent permettra de réaliser les propositions gagnantes et de poursuivre les efforts d’assainissement des cours d’eau.Les citoyens sont également appelés à participer en partageant des photos de leur rivière préférée et des activités qu’ils y pratiquent afin d’inspirer les concurrents avec le mot-clic #revonsnosrivieresPour en savoir plus sur le concours : Rêvons nos rivières  À lire aussi en lien avec le Plan des rivières : Une invitation à rafraîchir la Marina Saint-Roch