Régis Labeaume prêt pour un 4e mandat | 22 septembre 2017 | Article par Céline Fabriès

Les candidats de La Cité–Limoilou, Maud Rusk (Cap-aux-Diamants), Pierre-Luc Lachance (Saint-Roch–Saint-Sauveur), Suzanne Verreault (Limoilou) et Geneviève Hamelin (Maizerets–Lairet)

Crédit photo: Céline Fabriès

Régis Labeaume prêt pour un 4e mandat

Régis Labeaume, fort d’un « bilan enviable » avec une  « économie robuste et diversifiée », demande une nouvelle fois la confiance des citoyens de Québec pour un quatrième mandat. L’objectif avoué : garder son « pouvoir de négociation auprès des décideurs politiques ».

Dans son discours de lancement de campagne, Régis Labeaume s’est engagé à poursuivre le travail et a promis un « examen de conscience » pour répondre aux exigences de la jeune génération qui réclame un transport collectif adéquat pour vivre à Québec.

« Dans leurs valeurs, ça prend un système de transport collectif structurant, on n’en sort pas. Quand on n’a pas ça, pour eux autres, Québec, c’est une petite ville. C’est un élément de base », a reconnu le maire de Québec.

Qualité de vie, main-d’oeuvre et artères commerciales

Parmi les autres enjeux sur lesquels l’Équipe Labeaume souhaite faire campagne, on retrouve, la diminution de la dette, une qualité de vie axée sur le verdissement et la création de places publiques, la pénurie de main-d’oeuvre dans certains secteurs et les pratiques en matière de consultation publique.

« Il faut qu’on fasse la promotion de Québec. Les gens ne connaissent pas Québec. Il faut aller les chercher. Quelqu’un m’a dit hier : Québec, c’est une ville pour aller en vacances. Je n’ai pas le goût qu’ils viennent en vacances, j’ai le goût qu’ils restent », a affirmé monsieur Labeaume.

Sur le plan économique, Régis Labeaume veut aussi aider les artères commerciales. « Chacune doit pouvoir tenir compte de ses caractéristiques et se développer selon sa personnalité. Elles sont de véritables petits poumons économiques pour leur quartier respectif. Nous devons leur fournir un environnement propice à leur réussite », a-t-il mentionné dans son discours.

Plus de débats

Régis Labeaume s’engage à participer à trois débats au cours de la campagne électorale. Il invite aussi ses adversaires à débattre avec deux de ses conseillers municipaux  sur la mobilité et la taxation.

« Honnêtement, je pense qu’il faut déblayer la question de la taxation, de la gestion des finances de la Ville avec Jonatan [Julien] et il faut le faire avec la mobilité avec Rémy [Normand]. J’aimerais qu’ils [les partis d’opposition] nous donnent rapidement le nom de leurs spécialistes, spécialistes des finances publiques et spécialistes de la mobilité, ils doivent en avoir. J’aimerais qu’on organise ça assez rapidement», a mentionné le maire sortant.

Rappelons que Régis Labeaume a déjà obtenu du gouvernement provincial, avant le lancement de la campagne, l’élargissement des autoroutes Henri-IV et Laurentienne.