Patrimoine 2027 : Sauvegarder et exproprier au besoin

Maison Pollack

L’équipe Labeaume n’hésitera pas à se servir de la loi 122 pour exproprier les propriétaires délinquants s’ils ne font rien pour préserver les bâtiments patrimoniaux.

Parmi les bâtiments qui pourraient être expropriés, l’église Saint-Coeur-de-Marie qui a été ajoutée dans le PPU de la Colline parlementaire. Dès que le PPU sera adopté, la Ville de Québec obtiendra un pouvoir d’expropriation. Cependant, l’administration Labeaume ne veut pas « juste faire des menaces ». « On veut aussi aider à trouver des idées de recyclage », a souligné la vice-présidente de l’exécutif et responsable du patrimoine Julie Lemieux. C’est pourquoi la Ville va lancer un concours d’idée en architecture pour la valorisation, l’utilisation et l’architecture de l’église Saint-Coeur de Marie afin de trouver des idées pour préserver au maximum l’intégralité de l’église sans que ça coûte trop cher à la collectivité. « On est ouvert à toutes les suggestions, mais pensez un jour aussi qu’il faudra payer », a déclaré Régis Labeaume.La loi 122 contrairement à la loi 109 permettra aussi à la Ville d’exproprier des terrains et des bâtiments inoccupés. On pense à la boucherie Bégin sur la rue Saint-Jean ou la maison Pollack sur Grande Allée où pour l’instant la Ville de Québec ne peut pas donner un avis de détérioration parce que les immeubles ne sont pas occupés.« Les propriétaires voyous savent exactement comment gérer cette loi-là […] alors la loi 122, avec la notion de détérioration, à partir de là, on peut procéder », a affirmé le maire de Québec. « Les propriétaires, nous croient pas, je pense qu’ils devraient commercer à nous croire. […] Ils devraient commencer à nous prendre au sérieux », a-t-il ajouté.Pour aider les propriétaires en particulier dans le quartier historique, la Ville de Québec a également bonifié de dix millions $ sur dix ans les programmes d’aide financière en patrimoine bâti pour la rénovation.

L’église Saint-Charles-de-Limoilou ajoutée à la liste du patrimoine religieux

Lors des dix prochaines années, la Ville de Québec souhaite investir 15 millions $ pour la préservation des églises de Québec. L’église Saint-Charles-de-Limoilou considérée comme une église à haute valeur patrimoniale a intégré le programme afin de la préserver.Sept églises étaient déjà incluses dans le programme, la basilique-cathédrale de Notre-Dame de Québec, la cathédrale Holy Trinity, l’église de La Nativité de Notre-Dame, l’église de Saint-Charles-Borromée, l’église de Saint-Jean-Baptiste, l’église Saint-Roch et l’église Saint-Sauveur.