L’école de cirque de Québec déploie ses voiles cet été

École de cirque de Québec

L’École de cirque de Québec présentera Mâts & Cordages, du 18 au 30 juillet 2017 en marge des Grands voiliers et du 150e anniversaire de la Confédération du Canada. L’évènement gratuit se tiendra sur deux sites du Vieux-Port, la place des Canotiers et la Pointe-à-Carcy, dans le secteur de la place de la Marine-Marchande de 14 h à 19 h.

Résultat de résidences de création de l’École de cirque de Québec, l’évènement prendra la forme de deux représentations en hauteur d’une durée de 30 minutes et sera offert trois fois par jour en alternance sur les deux sites.Un contrat de 464 000 $ a été octroyé à l’École de cirque de Québec pour la création, la production et la diffusion des deux projets qui s’ajoute au contrat de 40 000 $ donné en décembre 2016 pour la conceptualisation et la préproduction de cet évènement.L’évènement permettra également de réunir du 19 juin au 17 juillet, 20 étudiants en cirque originaires d’une dizaine de pays pour préparer les deux spectacles de Mâts et Cordages. L’École de cirque de Québec travaille depuis deux ans sur ce projet et sera selon le directeur de l’école, Yves Neveu, « un moment d’échange unique, à l’image du cirque qui depuis toujours se nourrit de la rencontre avec l’autre ».

Québec, ville culturelle

L’administration Labeaume a pris un véritable virage culturel ces dernières années afin de donner « un profil culturel à la ville » avec différents spectacles tenus durant l’été dont Crépuscule présenté par Flip FabriQue qui se tiendra à l’Agora en août.Questionné sur une saturation des citoyens face à la multitude d’évènements proposés, le maire Labeaume affirme que ces évènements assurent une très belle visibilité à la Ville de Québec au niveau international. « La Ville est devenue plus attrayante » et il y a eu « une augmentation » des visiteurs lors de la dernière année.La maire de Québec a d’ailleurs révélé pendant la conférence de presse une discussion avec l’équipe du Festival de magie sur l’éventuelle venue de l’élite de la magie à Québec en 2021. « Vendre ça en Amérique comme destination, genre deux semaines de magie à Québec, ça serait extraordinaire. »