Budget d’initiative : pas pertinent au comité exécutif selon Suzanne Verreault | 19 décembre 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Jean Cazes

Budget d’initiative : pas pertinent au comité exécutif selon Suzanne Verreault

Pour la conseillère municipale de Limoilou et membre du comité exécutif, Suzanne Verreault, en désaccord avec son chef, le financement des projets d’initiative des conseils de quartier doit être voté par les conseils d’arrondissement et non par le comité exécutif de la Ville de Québec.

Suzanne Verreault a appuyé, lundi soir lors du conseil municipal, la proposition du conseiller de Cap-aux-Diamants Jean Rousseau de ramener les budgets d’initiative dans le giron des conseils d’arrondissement, même si toute son équipe a voté contre la proposition.

« Ces montants sont mineurs et permettent aux citoyens de contribuer et de faire des suggestions en lien avec des projets qui leur sont propres. Ça constitue un élément fort de la vie des quartiers de l’arrondissement », a expliqué Jean Rousseau.

« Ça revient aux élus de l’arrondissement, on sait ce qui se passe chez nous, on le sent, on connaît les enjeux de nos conseils de quartier. Il y a une sensibilité qui devrait rester à la base des arrondissements », a justifié l’élue de Limoilou.

Pour Suzanne Verreault, le comité exécutif a bien d’autres dossiers beaucoup plus importants sur lesquels travailler. « Que soit déposé un résumé deux fois par année sur les initiatives, je n’ai pas de problème avec ça, mais qu’à chaque fois, ça passe à l’exécutif, je ne vois pas la pertinence. »

Le conseiller municipal indépendant de Montcalm-Saint-Sacrement, Yvon Bussières, a voté également en faveur de la proposition. « On est capable [comme élu] d’apporter la vision du quartier à notre arrondissement pour discussion. Je pense que ça serait alléger la tâche de l’exécutif de redonner cette responsabilité aux arrondissements. »

Un point de vue que le conseiller de Val-Bélair, Sylvain Légaré, est loin de partager. Selon l’élu, il y a un « gain intéressant » à centraliser les conseils de quartier. « Au lieu d’aller donner des contrats » et de « travailler en silo », un conseil de quartier va pouvoir utiliser une ressource déjà utilisée par un autre conseil de quartier, a-t-il défendu.

Un comité de travail sur les conseils de quartier

Même si la proposition a été rejetée par les élus, Suzanne Verreault n’a pas l’intention d’abandonner la bataille. « Ça a été décidé avant mon arrivée, mais je vais expliquer ma position lors des prochaines réunions de l’exécutif. »

Par ailleurs, les élus ont décidé de créer un comité pour discuter des conseils de quartier, de leur rôle et du nouveau service d’interaction citoyenne. Une première rencontre aura lieu en janvier.

Le comité est composé de Pierre-Luc Lachance, Marie-Josée Savard, Sylvain Légaré, Alicia Despins et Stevens Mélançon.