Anne Guérette ira jusqu'au bout | 15 mai 2017 | Article par Céline Fabriès

Anne Guérette ira jusqu'au bout

Anne Guérette a réaffirmé, lundi matin, en point de presse qu'elle ne cédera pas « aux menaces » et « à l'intimidation » et qu'elle briguera la mairie de Québec malgré la tempête qui secoue Démocratie Québec depuis plusieurs jours.

La conseillère municipale du quartier Montcalm reproche à ses anciens partenaires, Yvon Bussières et Paul Shoiry de ne pas l'avoir soutenu lors de la course à la chefferie et d'avoir du mal à accepter « sa fougue » et « sa passion ».« Quand on est une femme et qu'on a du caractère, on se fait juger rapidement. Plus rapidement qu'un homme. Une femme qui a du caractère, c'est une femme qui a mauvais caractère, c'est une femme qui dérange, c'est une femme qui n'est pas rassembleuse, c'est une femme qui a mauvais caractère », a souligné Anne Guérette.La conseillère municipale met en doute également la loyauté de Paul Shoiry et d'Yvon Bussières avant leur décision de devenir indépendant. Selon Anne Guérette, les conseillers municipaux étaient d'accord à 95 % sur la vision politique du projet, mais il existait de nombreuses divergences d'un point de vue personnel. Madame Guérette affirme que ses anciens collègues étaient « là pour le minimum » comme des réunions statutaires, mais qu'ils n'apportaient « rien pour l'aventure ».Joint par téléphone, Yvon Bussières réplique qu'Anne Guérette lui a demandé de ne pas s'impliquer dans la campagne de la course à la chefferie parce qu'il était chef intérimaire du parti avant l'élection d'Anne Guérette. Le conseiller indépendant de Montcalm-Saint-Sacrement a répondu également sur l'attaque de la cheffe de Démocratie Québec à propos de son manque d'implication.« Pendant toute la durée de ma présence au sein du parti, j'ai travaillé pour assurer la loyauté des personnes et augmenter le nombre de membres. J'ai aussi laissé un parti en santé financière avec 65 000 $ sur le compte », a souligné Yvon Bussières.Dans un communiqué, Paul Shoiry a réagi aux propos d'Anne Guérette. Le conseiller indépendant du district électoral de Saint-Louis- Sillery, « déplore les propos mensongers et trompeurs d'Anne Guérette à son égard ». Démocratie Québec n’a jamais été le plan B de monsieur Shoiry comme l'a laissé entendre la cheffe de Démocratie Québec lors du point de presse. « Au contraire, je me suis investi dans ce parti depuis 2013 et tout au long de mon mandat comme chef de l’opposition. Plutôt que de s’occuper des vrais dossiers et de faire son travail de cheffe de l’opposition, elle [Anne Guérette] continue de semer la division et la controverse autour d’elle », écrit le conseiller municipal.

François Marchand ne sera pas candidat pour Démocratie Québec

À la suite de la sortie de François Marchand dans les médias, dimanche, la cheffe de l'opposition a exclu toute possibilité de candidature pour François Marchand comme conseiller municipal au nom de Démocratie Québec. Reste à savoir si l'ancien candidat à la course à la chefferie de Démocratie Québec se présentera comme candidat indépendant ou pour un autre parti dans le district de Cap-aux-Diamants, district d'Anne Guérette. Yvon Bussières l'invite à se présenter comme indépendant dans le district de madame Guérette. « Anne Guérette voulait qu'il [François Marchand] se présente dans mon district, il a dit non. Lui, c'est le Vieux-Québec qui l'intéresse », a confié monsieur Bussières.Pour l'instant sept des 21 candidats de Démocratie Québec ont été annoncés. D'autres candidats seront présentés d'ici le congrès du 28 mai.