Un réseau cyclable bonifié en 2017

velo boulevard pere-marquette

La Ville de Québec a annoncé en conférence de presse, jeudi, la bonification du réseau cyclable dans la Cité-Limoilou avec la création d’un lien cyclable entre Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste et un aménagement permanent des bandes cyclables sur la rue du Pont et la 3e avenue.

Forte des aménagements en 2016 avec neuf kilomètres ajoutés au réseau cyclable qui ont permis d’augmenter le nombre de cyclistes comme sur la rue du Pont avec quatre fois plus de vélos qu’en 2014, la Ville de Québec va de l’avant en 2017 avec la mise en place de 15 km supplémentaires.« En un an, on a réalisé le tiers des aménagements des cinq dernières années, pour un coût de trois millions $ », a souligné Julie Lemieux. Parmi les projets à venir, un lien partant de la rue Arago dans Saint-Sauveur jusqu’à la rue de Maisonneuve dans Saint-Jean-Baptiste en passant par la côte Badelard, la rue Lavigueur, la rue Philippe Dorval et l’avenue Turnbull. De plus, pour faciliter le trajet entre la basse-ville et la haute-ville, un dalot prévu à l’origine en 2016 sera installé dans l’escalier de la Chapelle au printemps 2017.

Succès pour la rue du Pont

La bande cyclable reliant la 3e avenue dans Limoilou à la rue Saint-Joseph dans Saint-Roch via la rue du Pont a fait couler beaucoup d’encre cette année. Finalement après de multiples discussions le projet pilote a connu un fort succès cet été.En effet, les cyclistes ont pris d’assaut cette bande cyclable reliant deux artères commerciales de la basse-ville. Selon les données de la Ville de Québec, sur une période de 24 h, le nombre de cyclistes est passé de 340 en octobre 2014 à 1 245 en septembre 2016.En 2017, la bande cyclable deviendra permanente. La Ville procèdera à des aménagements pour la rendre plus sécuritaire comme une meilleure délimitation de la bande cyclable et une sécurité accrue entre la rue Saint-Joseph et le boulevard Charest.

Un bon pas en avant

La mise en place de compteur a permis à la Ville d’être conforté dans certains choix controversés à l’époque. Le corridor Père-Marquette dans Montcalm et Saint-Sacrement par exemple accueille une moyenne de 1 098 cyclistes par jour. Afin de faciliter les déplacements en vélo, la ville a acheté 60 supports à vélo qui seront répartis selon les demandes des citoyens via une prochaine consultation. Un concours de design de support à vélo sera aussi lancé début 2017.D’après l’organisme Vélo Québec les cyclistes sont nombreux à Québec avec 302 000 personnes adeptes du vélo, soit 55 % de la population de Québec. De plus, 64 % des déplacements ne dépassent pas cinq km d’où l’importance d’avoir un bon réseau cyclable dans la capitale afin d’inciter les gens à troquer leur voiture contre leur vélo.Pour Jean-François Pronovost, vice-président au développement des affaires publiques chez Vélo Québec, Québec possède un « réseau cyclable récréatif et touristique intéressant », mais il y a encore du travail pour rendre la liaison quotidienne attrayante pour les travailleurs et les étudiants et devenir une ville « vélos sympathiques » à l’image de « Minneapolis, Strasbourg, Lyon, Bordeaux et Montréal. »