Du cirque vibrant à l'Agora

CRITIQUE / Le nouveau spectacle de FlipFabrique à l'Agora de Québec, Crépuscule-Raviver les braises, nous amène dans une ambiance apocalyptique dans un lieu désertique où les 14 acrobates interprètent des businessmen. Alors que les acrobates enchainent les numéros, le groupe Valaire et ses cinq musiciens jouent en direct. Effet galvanisant et très réussi.

Le spectacle commence avec l'entrée d'un groupe ganté et masqué qui prend d'assaut la scène. S'en suit un numéro de corde à sauter puis de trampoline. Les effets de lumière et de pénombre plongent le public au cœur d'un immense terrain de jeu avec des carcasses de voitures, des grillages et des hommes et des femmes, dont les chemises, sont tachées de sang.Alors que les musiciens se trouvent au milieu dans une fosse, la scène s'étire au plus près du public ce qui donnera plusieurs frissons aux spectateurs qui voient les acrobates s'élancer vers eux dans des sauts périlleux.L'ambiance musicale passe de l'électro à des moments plus romantiques et sensuels comme lors du clou du spectacle où Kyle Crager et Camille Tremblay s'élèvent à une quinzaine de mètres du sol pour livrer un numéro d'équilibriste à couper le souffle.Le spectacle dont la mise en scène est signée par Olivier Normand dure 55 minutes. Il est présenté du 22 juillet au 7 août à 21 h, puis jusqu'au 21 août, à 20 h 30 et jusqu'au 4 septembre à 20 h. L'entrée est gratuite.